Puisque personne n’en parle de ce côté de l’Atlantique, c’est le New York Times qui a consacré un article sur la crise du Parlement européen : selon le dernier sondage Eurobaromètre, 26% des Européens en ont une image négative, soit 9 points de plus qu’en 2008…

Il faut dire, relève le quotidien américain, que plus grand monde ne vote pour les parlementaires : 40% de participation … Cette absence d’intérêt a conduit, selon Frederik Erixon du European Center for International Policy Economy, interrogé dans l’article, à ce que les lobbyistes s’engouffrent dans la brèche …

Or, il suffit d’avoir suivi l’actualité récente pour savoir que les lobbyistes en prennent pour leur grade et se sont engagées avec certains responsables politiques dans des pratiques douteuses voire même illégal. Le scandale Dalli, dont on a étrangement peu parlé en France, en est un bon exemple…

Le Parlement européen se porte donc mal, très bas dans l’estime des Européens. Malheureusement il n’est pas le seul comme le révèle le sondage. C’est d’autant plus inquiétant qu’il est le seul organe élu de l’Union …