Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, accorde un entretien aux Echos ce matin. Très intéressant : il y explique sa volonté de faire (enfin!) entrer l’entreprise à l’école.

Le Ministre explique au quotidien économique qu’il faut que les entreprises entrent très tôt à l’école, pour que les élèves apprennent à les connaitre et que ces échanges participent de leur orientation. C’est une révolution ! Et c’est une très bonne nouvelle ! Au fond, c’est enfin l’aveu d’échec du système d’orientation et aussi celui de la méconnaissance de la réalité économique par l’Éducation nationale. Il était temps ! On regrettera que la majorité précédente n’ait jamais eu le courage de le faire et que ses timides avancées aient sans cesse été contrées par une gauche prompte à dénoncer la privatisation de l’école.

Par contre, on s’inquiètera de lire que le Gouvernement est déjà prêt à reculer sur la durée des vacances …