Pour faire suite à de précédentes publications sur ce blog (voir ici , et là), voici un graphique mis en ligne par James Pethokoukis de l’American Enterprise (qui n’est pas sans rappeler ce que Mark Perry avait déjà relevé).

On y relève donc que les plus fortunés sont aussi ceux qui paient la plus grande part de l’impôt sur le revenu, et que cette part s’est accrue entre 1986 et 2009, alors que les 50% des Américains les moins riches ont vu leur contribution se réduire.

Cette répartition rappelle celle des contribuables payant l’impôt sur le revenu en France (déjà évoqué ici et sur ce blog) :

> 3% des contribuables (revenus > 97K€) ont payé 39% des recettes de l’IR ;

> 16% des contribuables (revenus > 48K€) paient 70% des recettes de l’IR ;

> 26% des contribuables (revenus > 38K€) paient 81% des recettes de l’IR ;