Dans le Financial Times d’hier, Robert Zoellick, le Président de la Banque Mondiale, a signé un papier à peine anxiogène : Europe must prepare an emergency plan.

En résumé : la (nouvelle secousse de la) crise approche. Les banques sont sous pression. Les épargnants sont en stress et s’ils ne fuient pas encore en courant, ils se mettent déjà à trottiner sérieusement. Si la Grèce sort de la zone euro, on ne sait pas quelles répercussions cela pourra avoir. Pas sûr que la BCE puisse faire face efficacement…

La bonne nouvelle, c’est que ce scénario réjouissant est dressé pour forcer les responsables européens à anticiper. En recapitalisant dès maintenant les banques par exemple. Même en utilisant des « euro-bonds »…