Martin Feldstein n’y va pas par quatre chemins : en substance, le rêve français de créer des Etats-Unis d’Europe explique la crise de l’euro. C’est parce que la France a promu cet objectif, forçant l’économie au delà du possible et des réalités, sans tenir compte notamment des contraintes budgétaires et financières, que l’euro arrive dans une impasse.

« la crise de la zone euro est le résultat de la poursuite continue par la France d’un « projet européen » qui serait le but de l’unification politique commencée au lendemain de la Seconde guerre mondiale quand deux hommes politiques français de premier plan, Jean Monnet et Robert Schuman, qui proposaient la création des Etats-Unis d’Europe ».