L’Observateur OCDE vient de publier une nouvelle série d’articles, dont un s’intéresse en particulier à la cohésion sociale.

« Un nouvel agenda politique s’impose, qui mette l’accent non plus seulement sur la croissance, mais aussi sur l’ouverture, l’équité et l’intégration. La cohésion sociale doit être au coeur du processus d’élaboration des politiques. À défaut, nous pourrions nous (re)trouver dans un cercle vicieux où les inégalités créent un sentiment d’injustice, lequel pourrait déboucher sur des manifestations (de masse) et sur des accès de violence. La paix sociale et la stabilité, de même que la croissance à long terme, pourraient s’en trouver compromises. »

L’article insiste ainsi sur un sujet qui fait clairement l’actualité économique et est au coeur des préoccupations de presque tous les débats politiques. Il relève d’ailleurs que l’enjeu concerne aujourd’hui au premier plan les pays en développement (cf. ce papier récent sur l’Asie), dont les classes moyennes se développent. Les pistes restent vagues dans l’article lui-même, mais il renvoie à des travaux plus complets de l’OCDE.