Le Brookings publie un papier intéressant sur l’impact de l’immigration sur le marché du travail américain (dont on a vu récemment qu’elle réagissait déjà beaucoup à la conjoncture ou qu’elle donnait lieu à une concurrence entre Etats). Outre Atlantique, le débat porte lui aussi sur la politique migratoire.

Le think tank relève ainsi que les recherches récentes démontrent que les travailleurs immigrés contribuent à accroitre les opportunités et les revenus des Américains. Ils contribueraient même, au final, à faire augmenter les salaires et baisser les prix.

Le Brookings est cependant plus partagé sur l’impact que les travailleurs immigré peuvent avoir sur les travailleurs à bas salaires / peu qualifiés. A ce titre, il faut rappeler, comme le fait justement l’ouvrage de Ian Goldin ou celui de Philippe Legrain, que l’impact baissier sur les salaires des moins qualifiés est de fait contraint dans les pays qui ont salaire minimum (mais celui ci a aussi un impact négatif sur l’emploi).