C’est toujours la même chansondans le débat économique… (comme je l’ai déjà relevé ici et ) : austérité et relance par les méthodes très dépassées de la relance keynésienne ou croissance par les réformes structurelles (voir la lettre de Monti & autres) ?

> Les Echos publie à ce sujet un intéressant graphique qui montre schématiquement les divergences entre les leaders européens. François Hollande (qui n’est encore que candidat à la Présidence) est le seul à proposer de la relance keynésienne… Car si tout le monde (ou presque) veut de la croissance, le candidat socialiste semble bien isolé sur la façon d’y parvenir.

> Sur voxeu, un article intéressant montre que la consolidation fiscale (que défend Christine Lagarde toujours dans Les Echos) « augmente le chômage dans les marchés du travail réglementés (…) car la protection de l’emploi est associée avec une plus grande réduction de la création d’emplois« . D’où la recommandation d’engager des réformes structurelles du marché du travail pour mener, dans le même temps, une nécessaire consolidation fiscale…